Construction à Inzinzac, sans la moindre concertation, d’une nouvelle aire pour les gens du voyage – Des citoyens indignés écrivent à Mme Nicolas –

          Lettre ouverte à Mme Nicolas, maire d’Inzinzac-Lochrist

Madame la Maire,

La citoyenneté ne peut pas être un simple slogan électoral ! Les citoyens ont le droit à la transparence et les élus leur doivent la vérité. A Inzinzac-Lochrist le doute est permis ! Nous avons appris avec stupéfaction la construction à la sortie du bourg d’Inzinzac, sans aucune concertation, au lendemain des élections, d’une nouvelle aire pour les gens du voyage. Cela dans une zone boisée, proche de nombreux circuits de promenades et de randonnées, propice au tourisme rural comme en témoignent les multiples gites alentours… qui malheureusement risquent du coup de disparaitre !

Bien sûr la municipalité se défaussera sur Lorient Agglo, et vice-versa, mais rien n’aurait été fait sans l’accord des élus locaux. Sans la moindre concertation, sans le moindre dialogue avec les riverains, sans même les prévenir de quoi que ce soit, au mépris des conséquences que cela pourrait avoir pour eux, vous vous êtes permis d’engager une opération qui pèsera sur l’avenir des habitants d’Inzinzac et bien au-delà.

Il n’est pas question ici de débattre du fond du sujet de l’accueil des gens du voyage. Le débat est légitime… même si on ne devrait pas dialoguer sous la contrainte. Mais les questions sont multiples : celle par exemple d’un tourisme rural sacrifié au profit des secteurs côtiers ! Le PLU de la commune, récemment modifié, a-t-il été sciemment prévu et adapté pour cette réalisation dans une zone depuis toujours agricole et naturelle ? Une construction en dur, avec de très importants travaux de raccordement électrique, interroge également sur la réalité de la volonté des différentes communes de l’agglo de se relayer chaque année pour accueillir les gens du voyage ! Au-delà de la période estivale, Inzinzac ne risque-t-elle pas de devenir un point de ralliement permanent pour les différentes cérémonies, évangéliques ou autres, avec toutes les problématiques que cela engendrera à la fois pour le bourg et pour l’axe qui mène à Lanvaudan ? Plus prosaïquement quelle solution pour l’évacuation des eaux usées dans une zone où la fosse septique est la norme ?

…Et ce ne sont là que les premières interrogations qui viennent à l’esprit ! L’opacité dans laquelle a été conduite cette opération permet de tout imaginer… et ce n’est bon pour personne !

Nous n’acceptons pas d’avoir été mis devant le fait accompli, sans la moindre concertation, sans la moindre considération ! Nous vous demandons instamment, Madame la maire, de bien vouloir recevoir rapidement une délégation des signataires de cette lettre ouverte, transmise à la presse, et d’intervenir fermement auprès de Lorient Agglo pour que cette situation ne devienne pas permanente.

Veuillez agréer, Madame la Maire, l’expression de notre considération distinguée

 Collectif de citoyens indignés d’Inzinzac

 Les premiers signataires : Philippe Noguès, Olivier Tagaux, Ursula Herter, Armelle Souffes Despre, Bernard Lancelot, Marie-Claude Lancelot, Monique Courtet, Célestin Courtet, Denise Jaffré, Alain Biziere, Viviane Biziere, Karen Biziere, Nathalie Robic, Jacky Lancelot, Virginie Lancelot, Emile Le Mouillour, Monique Le Mouillour, Joseph Le Mouillour, Lucien Dévéhat, Odile Plessis, Patrick Plessis, Ludovic Plessis, Pierrick Le Neillon, Pascale Rozé, Marc Le Goff, Joelle Le Miniou, Olivier Gorgetti, Philippe Le Mouillour, Claudine Le Mouillour, Brigitte Le Vaillant, Nathalie Doucet, Pascal Le Crom, Chantal Debray, ….   

Contact : Philippe Noguès, conseiller municipal, 06 78 80 61 99

1 commentaire pour “Construction à Inzinzac, sans la moindre concertation, d’une nouvelle aire pour les gens du voyage – Des citoyens indignés écrivent à Mme Nicolas –”

  1. Je me souviens encore de cette prairie qui au fil des années est devenue un vrai havre de paix pour de multiples animaux. Rien de tel en effet qu’une friche comme celle-ci pour accueillir chevreuils, renards, blaireaux, sangliers et toutes sortes de passereaux. Ces derniers ont d’ailleurs dû payer un lourd tribu car Lorient Agglo a jugé bon de défricher cette parcelle au printemps et donc en pleine période de nidification. Combien d’animaux ont été contraints de fuir ou ont été tués dans les premiers jours de leur vie. Mme la maire, je m’adresse tout d’abord à vous qui avez des discours (de beaux discours) en période électorale sur l’écologie. Maintenant que vous avez été réélue, les avez-vous déjà balayé? Vous prétendez n’avoir été au courant de cette affaire que dernièrement. Foutaises!!!! Il me semble que vous êtes, ou que vous étiez vice présidente chargée de la prévention des risques et de la protection des espaces naturels pour les services de Lorient Agglo. Vous ne ferez croire à personnes que vous n’étiez pas au courant. Il y avait là un espace naturel de qualité qui aujourd’hui va être goudronné et bétonné. Que dire des détritus qui se retrouveront dans cette magnifique forêt que l’on dit être le poumon vert de l’agglomération. Il est politiquement incorrect de dire que les gens du voyage ne respectent rien. J’ose le faire. Pour étayer mes propos, allez voir du côté de la base nautique et vous constaterez ceci. Il n’ont aucuns scrupules à balancer leur cannettes ou autres détritus dans le blavet. L’accueil des gens du voyage doit se faire. Que l’on soit ou pas d’accord. La loi l’exige et doit être respectée. Nous avons sur la commune une friche industrielle, celle des forges, qui est viabilisée où cette population aurait pu être accueillie comme par exemple sur le dépôt de la CTRL qui, il me semble, ne sert plus. S’il y avait eu consultation, cette erreur aurait sûrement été évitée. J’avais cru comprendre que votre programme parlait de concertation avec la population. Qu’en est-il????? Votre 2ème mandat commence formidablement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *